MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

UEC

UEC

Solidarité avec la grève des loyers des étudiants londoniens

 
 
 

La fin de l’année universitaire n’a pas affecté la combativité des étudiant.e.s du Royaume-Uni, après une année de luttes pour la défense de leur service public de l’enseignement, contre la suppression des bourses pour les étudiants les plus précaires remplacées par un système de prêts bancaires. La mobilisation continue à l’heure actuelle dans les cités universitaires londoniennes pour contrer les coûts de la vie étudiante devenus insupportables après six ans de gouvernement conservateur. Et ce notamment à Londres, où les prix de l’immobilier ont littéralement explosé et les logements étudiants n’ont pas été épargnés de la bulle spéculative qui pèse sur ce secteur.

Le mouvement Cut The Rent (« Réduisez le loyer ») avait commencé au mois de janvier dans les résidences universitaires de l’University College of London (UCL), dénonçant les montants exorbitants des loyers. Il s’est transformé en mouvement de grève des loyers, avec comme première exigence la mise en place de négociations avec les propriétaires des résidences, les universités, pour obtenir une baisse des loyers. Le mouvement a été rejoint par les étudiant.e.s des cités universitaires des universités de Roehampton, Goldsmith et de l’Institut d’Art Courtauld. Il concerne aujourd’hui plus de 1.000 étudiant.e.s.

Depuis 2009, les loyers ont grimpé de 56% à Londres, constituant ainsi 75% du budget des étudiant.e.s londoniens. De plus, les prix dépassent facilement, pour des chambres de 9m², les 1.000 euros par mois, obligeant les étudiant.e.s à se salarier au détriment de leurs études. Selon les organisations étudiantes londoniennes, la quasi-totalité de ces chambres ne valent pas du tout leur prix. Les propriétaires de ces résidences, les universités, adoptent une logique managériale aux dépends des besoins des étudiant.e.s, négligeant la salubrité et l'état des logements, ces derniers étant envahis par les rats et où nuisances sonores et pannes de matériel sont monnaie courante.

L’Union des Étudiants Communistes soutient le mouvement de grève des loyers Cut The Rent, qui se dresse contre la marchandisation par l’État de l’enseignement supérieur et des résidences universitaires. La lutte des étudiant.e.s londoniens pour un service du logement accessible à tous est nécessaire pour la promotion de l’enseignement supérieur anglais, malmené par les mesures austéritaires et les réformes libérales des dernières années. En France comme en Angleterre, seul un vrai service public du logement étudiant permettra à tou.te.s d'étudier correctement !

 

Solidarité avec la grève des loyers des étudiants londoniens