MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

UEC

UEC

Avec les étudiant.e.s italien.ne.s, contre l’accord universités-McDonald’s

 
 
 


Le 17 novembre, des milliers d’étudiant.e.s ont manifesté en Italie contre les nouvelles mesures envisagées par le gouvernement Renzi pour réformer l’université. Notamment contre l’accord du 18 octobre établissant un partenariat entre le Ministère de l’éducation, de l’université et de la recherche (MIUR) et 16 grandes entreprises (ENI, FCA, McDonald’s...). S’appliquant aux étudiant.e.s en alternance, cet accord va renforcer l’emprise du privé sur les universités publiques, transformant plus de 27.000 étudiant.e.s en main d’œuvre bon marché. McDonald’s Italie a déjà lancé sa campagne « Bienvenue aux étudiants », grâce à laquelle il « offrira » 10.000 nouveaux postes en alternance, officiellement prévus pour transmettre « des compétences relationnelles et de communication interpersonnelle ».

 


Après la réforme dite « Buona Scuola » de 2015, le démantèlement de l’éducation publique italienne continue. Les stages proposés aux étudiant.e.s en alternance suite à l’application de l’accord seront au rabais, sans intérêt pédagogique (ils ne feront que remplacer des salarié.e.s des entreprises avec des stagiaires moins coûteux). Ensuite, les étudiant.e.s travailleront gratuitement pour le grand patronat : aucune rémunération n'est prévue dans l’accord alors que les horaires et charges de travail du stage seront les mêmes que pour les salarié.e.s.

 


L’Union des Étudiants Communistes est solidaire des étudiant.e.s italien.ne.s mobilisé.e.s contre l’accord éducation-entreprises. Leur lutte contre la dérive d’un système universitaire dégradé et plié aux exigences de court terme des entreprises privées est légitime. L’alternance doit être un moment d’apprentissage d’un métier dans l’intérêt des étudiant.e.s avec rémunération. Ce ne peut être une préparation à l'exploitation.

 

Avec les étudiant.e.s italien.ne.s, contre l’accord universités-McDonald’s